PROJECT IV. Art Story

L’asbl a demandé à Anne-Mie Van Kerckhoven de proposer une trentaine de ses oeuvres préférées de l’histoire de l’humanité. Le nouvel outil didactique qui présente ces œuvres aux utilisateurs, a reçu le nom artpad Le but est d’inciter à l’expérience artistique tant ceux qui sont déjà familiers avec l’art, que ceux qui ne le sont pas encore. Le superbe cahier grand format sert aussi de chevalet.

Le projet Art Storysert la mise en pratique du nouvel outil. Il a débuté en octobre 2011 dans le prison de femmes de Sequedin (Lille). En 2012-13, Art Without Bars a collaboré avec les Ecrivains Publics asbl, notamment à la prison de Tournai. En plus des étonnants exemples de proze et de poésie, cette collaboration a aussi produit des expressions percutantes dans le domaine des arts plastiques.

Au cours de l’année 2014, l’artiste du son Baudouin Oosterlynck, artiste du slam Seckou Ouologuem et l’artiste conceptuel Zachary Susskind (NY) dirigent des ateliers dans la prison d’Andenne.

Un noyau de spécialistes a pu évaluer tant l’artpad, que certains tests de celui-ci dans différentes prisons. C’et ainsi que l’artpad initial (personnel, format A4) a évolué depuis 2011 pour devenir enfin un outil très complet, favorisant le processus de réhabilitation que les cours d’art ont pour but. L’asbl Art Without Bars planifie une mise en pratique de ce nouvel instrument dans les maisons de détention et de médecine légale, tant en Belgique que dans les pays étrangers (version en néerlandais, français et anglais).
Ce projet a fait l'objet d'une exposition intitulée Rêver au-delà des murs, organisée à la KULeuven en mai 2013.

Comme point d’orgue les artpadiens de l’artpad ont conçu realisé trois expositions consécutives dans une salle du Musée Dhondt-Dhaenens à Deurle en tant que curateurs et créateurs.

De novembre 2015 à mars 2016, les artpadiens c.-à-d. les utilisateurs de l'artpad, ont tenu trois expositions consécutives dans une salle du Musée Dhondt-Dhaenens à Deurle en tant que curateurs et créateurs (voir www.museumdd.be: voir link Expositions précédentes : The Still House Group).

En 2015-2016 l'artpad a été mis en pratique pour faciliter la (ré)intégration de jeunes ; en 2015 il s'agissait de réfugiés (De Vunt, Louvain), en 2016 de détenus (centre De Wijngaard, Tongeren).

Couverture de l'artpad. Un des exemples réalisés par artiste Anne-Mie Van Kerckhoven pour Amel, Melina et les autres. Laurent interprète F. Rops. Laurent interprète une Venus préhistorique.
 

Commentaire par André, détenu d'Andene.
 
 
 

Commentaire par Dominique, détenu de Tournai.
 
 
Projet pilote sponsorisé par Atoma